mercredi 21 novembre 2018

Quand un poirier raconte sa vie, et celle de "ses" humains... et que ça n'est peut-être pas qu'un roman


Le Journal Intime d'un Arbre  de Didier Van Cauwelaert

Attachant et surprenant.


Et si ça n'était pas que "roman fantastique"?




MWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMW


Un article scientifique intéressant lu quelques jours après, dans une revue qui sort du commun,
La Pensée Ecologique

lui fait en quelque sorte écho,
décrivant l'arbre non pas comme un être unique
mais comme un système, et plus, une colonie !
(tout comme nous autres aussi les humains, en fait, si je comprends bien?  - Mais ce serait un autre sujet)
L’Arbre et la Forêt au regard de l’approche systémique


(tout petit extrait très ponctuel )

 ...               De considérer les arbres comme organes de la forêt et la forêt comme organe de la Terre est donc d’une portée dépassant largement le débat scientifique : c’est d’importance existentielle pour l’ensemble de la planète. Il y a peu de temps encore, l’on croyait que les arbres poussent bien en zone équatoriale parce qu’il y fait chaud et humide – maintenant, nous savons que s’il fait chaud et humide en zone équatoriale, c’est parce qu’il y pousse des arbres sous forme de massifs forestiers denses !


MWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMW




Envoyé spécial. Le secret des arbres - 26 octobre 2017 (France 2)



MWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMWMW

De quoi regarder le monde "connu" avec d'autres yeux, nouveaux, malgré tout ce qu'on pressentait déjà  
et s'en sentir encore plus solidaire.

jeudi 13 septembre 2018

"Les mots justes" Corinne Rolland & Co

Un très beau court-métrage, 
 un message à faire passer, 
 qui est un plaidoyer et le démenti de trop de contre-vérités,

des photos et une musique à ne pas manquer (attention quelques photos dures)



"Musique originale de Cathy Alaux"

lundi 27 août 2018

T'emballe Pas!



Vincent de Partager c'est sympa " a quelque chose d'urgent à nous expliquer





autres voix: 
Comment tout peut s'effondrer - Conférence - Pablo Servigne, Raphaël Stevens, Geneviève Azam
https://youtu.be/dI2lOH7RbCo

vendredi 24 août 2018

Le Potager du Paresseux : késako ? (c'est quoi ?)



Un livre aussi, qu'on lui voit en main, dans son transat, au début.
Un peu savant, le livre,  mais pas de panique il prend le temps d'expliquer.
Très convaincant

Du même Didier Helmstetter:
https://youtu.be/dd6VozoTaSw
Que faire des déchets ménagers

dimanche 3 juin 2018

comment informer tous ces gens qui ne voient pas ce qui se passent? qui tournent la tête quand on manifeste, quand on leur tend un tract "encore de la politique"
- et ils ne sont pas tous abstentionnistes
C'est comme ça que Macron les a séduits, "ni de gauche ni de droite" (ben voyons...)

on a vu ce que ça cachait !

La politique ce n'est pas les combines écoeurantes et les politiciens corrompus,
ça, c'est la constitution actuelle qui donne une impunité de 5 ans à des représentants qui permet ça, et qui a permis aussi une vague de députés godillots à l'Assemblée
- ah la grande trouille d'une majorité introuvable, d'un pays "ingouvernable" - mais le choix n'est pas entre la 4° et la 5° République! Il faut tout rebâtir ! 

On a progressé depuis, on connait d'autres modes de scrutins qu'il suffit d'expérimenter (dans les associations, dans des organismes divers) pour comprendre qu'ils évitent ces écueils.
Et l'introduction du référendum révocatoire cassant ce sentiment d'impunité, s'il ne régulait pas d'avance les velléités de certains de "profiter" au lieu de servir, permettrait de les éliminer quand c'est nécessaire.

Place à une nouvelle constitution, mais pas les aménagements que prépare Macron, qui veut gérer la France comme une entreprise, avec un Président-Directeur-Général, en réduisant les contre-pouvoirs, législatifs, représentatifs. En utilisant la force contre l'expression des désaccords.
Et en faisant adopter par un simulacre de démocratie représentative ce que LUI a décidé, en bon technocrate sachant ce qui est bon pour le pays, avec des nostalgies -proclamées, même pas masquées- de royauté.
Ils ne sont forts,
 les puissants, politiques ou financiers, 
que parce que nous sommes faibles, 
désunis, 
manquant de confiance en notre pouvoir 
 
(mais qui donc fabrique, achemine et achète leurs biens de consommation? Le pouvoir n'est pas que dans les urnes)

 et surtout désinformés,
autant qu'ils en ont le pouvoir et s'en sont donnés les moyens (pourquoi les milliardaires possèdent-ils la plupart des organes de presse? et comment s'en servent-ils?)
autant que notre découragement et notre manque d'énergie les y autorise!
 
La politique, c'est s'impliquer,
pas uniquement déléguer,
 même si ça semble "pratique" dans une communauté nombreuse comme un pays!
C'est se mêler de ce qui nous arrive, de ce qui nous regarde, du monde qu'on nous impose, du devenir de la planète, du sort des exploités. 
 
Et c'est maintenant,
ou bien tout va empirer.

mercredi 30 mai 2018

Grand Corps Malade - Roméo kiffe Juliette (Clip Officiel)

Magnifique!

Grand Corps Malade - Roméo kiffe Juliette (Clip Officiel)

mercredi 25 avril 2018

démodé le premier mai ?

le premier mai,
 c'est pour toi, c'est pour moi,
 c'est pour nos enfants, c'est pour nos aînés,

C'est pour les travailleurs exploités,
menacés de licenciement, de délocalisation,
c'est pour ceux qui n'ont pas de salaire,
ou trop rarement, ou trop peu pour en vivre.

C'est pour ceux qui ont fait leur part
et qui ont droit à une vie digne,
et c'est pour ceux qui prendront leur place,
comme ils y aspirent, dans la société,
avec leurs talents et les acquis de leurs études
qui n'ont pas à dépendre
 des seuls besoins de main d'oeuvre de telle ou telle filière.
C'est aussi pour ceux que le travail aveuglément géré a brisés,
pour les épauler et les réassurer dans leur valeur propre,
et pour que d'autres ne subissent plus ce qu'ils ont dû subir.
C'est une conquête des luttes anciennes,
mais ça n'a rien de désuet,
c'est plus que jamais nécessaire!
Qui n'avance pas recule, 
"en haut" ils y veillent, 
à profiter de chaque résignation,
ces prétendus "premiers de cordée" 
oublieux de leurs sherpas!
Ce n'est pas qu'un jour de congé de plus,
à la signification oubliée,
un simple jour de congé 
ou le pilier d'un "pont" bienvenu
pour une réunion sportive, familiale, associative,
et encore moins pour aller pousser un caddie...

C'est pour affirmer
bien fort et bien ensemble
que nous ne sommes pas des esclaves,
nous sommes des humains,
et, forts de notre part divine, respectables, 
riches de nos capacités et de nos valeurs,
différents, uniques et non interchangeables,
mais solidaires, résistants, plus puissants ensemble.
Nous ne sommes pas comme ils le voudraient
 leurs variables d'ajustement
dans la recherche du profit,
et les consommateurs moutonniers
de leurs offres pléthoriques, concurrentielles,
dévoreuses d'hommes, de temps, d'air, d'eau,
de ressources limitées, de nature et de bien-être,
pourvoyeuses de maladies et de mort
pour la planète et tous ses occupants

Affirmer que les biens que nous produisons, les services que nous assurons,
doivent être pour le bien de tous,
pas dévolus au seul enrichissement des actionnaires,
dans le respect de l'avenir, des générations futures, du climat,
des autres peuples et des autres milieux tout autant que des nôtres,
dans le respect des valeurs humaines,
et particulièrement des valeurs républicaines de notre fier pays
en passe de devenir la déception et la honte des nations
- notre pays livré comme tous les autres
aux appétits insatiables
d'argent et de pouvoir
de quelques fous.
Et que gouverner,
en notre nom,
ce n'est pas favoriser cette folie,
et que nous avons notre mot à dire,
  que nous soyons syndiqués,
associés,
et peut-être mieux informés,
  ou isolés et démunis, perdus,
broyés, accablés, 
tentés par la résignation,
seulement préoccupés de survie quotidienne...
Le premier mai a été établi pour relever la tête,
pour faire ensemble le choix
d'être debout et de se soutenir.

Alors
VIVE LE PREMIER MAI
plus vivant que jamais !


Et que se préparent aussi
 les pot-au-feu, les fanfares
 et les gâteaux pour la Fête à Macron le 5

lundi 9 avril 2018

imprévoyance ou négligence délibérée? Le PARCOURS(UP) du combattant de l'inscription en université


imprévoyance ou négligence délibérée?


Le PARCOURS(UP) du combattant
de l'inscription en université
pour les bacheliers
 ou pour ceux qui ont besoin de changer de filière,
et pour les universitaires qui sont censés gérer cette usine à gaz, 

usine à exclusion, 
et  sans moyens supplémentaires

Pour qui n'a pas "suivi" ce pur scandale :
Je laisse le lien, pour aller voir une BD, super explicite et pas longue, ni tristeet me permet d'en copier ci-dessous sa planche de conclusion,
avec en-dessous les noms des auteurs, que je félicite.