dimanche 26 janvier 2014

bateau-fantôme? et autres bateaux étranges

un navire fait actuellement couler pas mal "d'encre" virtuelle. c'est une amie canadienne qui m'en a parlé en me donnant ce lien, mais la presse tant francophone qu'anglophone est riche en articles à son sujet...

forcément... perdu (remorque cassée) voici un an lors de son transfert  depuis le Canada où il se rouillait depuis plusieurs années vers un chantier de démolition
 - retrouvé, tracté de nouveau à l'écart d'une plateforme pétrolière, et de nouveau abandonné, le Lyubov Orlova serait "à l'abandon" et "plein de rats-cannibales"
de quoi réjouir le journaliste en mal de papier...
... "quelque part en Mer d'Irlande"
... "quelque part entre l'Islande et le Portugal", les versions varient

Alors...  pourquoi est-il sur la carte de Vesselfinder?
mais  de l'autre côté,  entre Ecosse et Danemark (petit encadré rouge).
 une position ancienne ( rond, et non flèche),
 enregistrée fin décembre (lire en bas à gauche),
 dérivant, puisque donné à 0,5KN

 - si vraiment il s'est trouvé  là,  toutefois,
s'il ne s'agit pas d'une erreur, s'agissant de détection automatique ce serait étonnant,
et s'il n'a pas coulé ensuite (puisque plus de données depuis),  il a pu en faire du chemin, et croiser bien des navires, sans dommage, on l'aurait su.



sa fiche sur Marinetraffic le classe "rayé des listes ou perdu"

 

 

Hoax ?

(on dénomme ainsi les bobards, rumeurs qui circulent sur le net)

http://www.museumofhoaxes.com/hoax/forums/viewthread/15630
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/01/24/eaux-troubles-la-folle-rumeur-du-bateau-fantome-infeste-de-rats-cannibales/

nombreux se posent tout de même la question, faisant remarquer que...  tant de rats sans alimentation, qui se mangeraient donc entre eux? certes, mais ils sont surtout censés avoir gelés

Ceci dit, ce qui serait le plus sidérant, et qui est pourtant bien réel
c'est qu'on puisse prendre la décision de laisser errer (l'océan est immense) sans le couler un bateau dont on n'est pas responsable, dès lors qu'il ne menace pas directement une côte ou une installation,
et sans le munir au minimum d'un moyen de le signaler à la navigation et de le suivre.avec toutes les balises qu'on colle aux pauvres cétacés ou oiseaux, on doit bien avoir un petit budget pour un engin de cette taille.
Donc j'ai tendance à imaginer qu'effectivement il est localisable, ou l'était du moins lors de l'abandon. et qu'on ne publie pas forcément tout...
ou que ça intéresse moins la presse de vérifier la réalité, que de reprendre, même avec des points d'interrogation, un bon titre à mystère !
 - parce qu'ils ne se fatiguent même pas à changer le titre

http://www.policymic.com/articles/80017/a-ghost-ship-full-of-cannibal-rats-was-reported-near-britain-but-here-s-the-real-story

le blog spécial ah ah ah!: http://whereisorlova.com/


*
*     *
*


S'il a coulé, en tout cas, des chances que son voyage s'arrête là,
 il n'est pas en matériaux légers, comme Queen Bee, un 26 pieds qui a traversé l'Atlantique pour venir s'échouer en Espagne  il y a deux ans...





*   *
*

ceci dit en regardant les cartes marines on voit souvent des choses bizarres, comme des bateaux qui attendent quasiment à l'arrêt ou dérivant au milieu de nulle part - plusieurs jours parfois

avarie?

parfois  on lit qu'ils sont "aux ordres"
24 11 2013 - Tanker maltais SEA HALCYONE - for order

avec leur cargaison, attendant probablement la meilleure offre pour celle-ci?
ou peut-être attendant un nouvel engagement.

Ainsi 
Ou visiblement ils attendent en face d'un port  - pourquoi si longtemps?

souvent, rien n'est précisé.
de quoi s'inquiéter surtout par tempête ou quand c'est proche d'une côte.





*
*   *
*


   Ceci dit, même si ça donne des occasions de s'inquiéter - à distance- d'événements qu'on aurait pu ignorer sereinement, je suis contente de disposer de ces outils, que je ne connaissais pas lorsque par deux fois on a vu des navires - gros-  arriver droit face à la côte.
   Sites qui  n'auraient fourni au mieux que le nom, pas l'explication, bien sûr!

 30 mn d'inquiétude, le 22 octobre 2011..., venu du large droit sur la Réserve Marine,
 ce gros navire des LINEAS SUARES longe la côte vers le sud puis remonte au large et
 après un grand cercle, repasse  sans hâte et
 (les photos s'agrandissent si on clique)



   finira par s'éloigner vers le Cap de Creus à la nuit tombante
     à l'époque je n'ai comme mot-clé que  "LINEAS SUAREZ"  et je passe beaucoup de temps en recherches quand je le vois repartir au nord puis à l'ouest, plus loin de la côte
Une recherche d'ailleurs infructueuse  (une compagnie qui ne semble plus exister)
      à sa forme à présent, j'aurais aussi tenté les mot-clés "Ro-Ro", "roulier" - des bateaux pratiques à charger et décharger, mais à la stabilité plus délicate.


...
quelques semaines auparavant déjà, un autre avait semblé foncer sur la côte... par un temps bien plus tempétueux. Je n'ai pas retrouvé les images.







*
*    *
*

Ah au fait, le bateau arrêté depuis début octobre 2012 à Port-Vendres , Mirabelle III, est parti en janvier... entre les deux occasions que j'ai eues d'y passer.
Le 15 janvier,  j'ai regardé la webcam, pensant éventuellement voir l'entrée au port de BF Esperanza,  et ses mâts ne dépassaient plus, et passant sur place un peu plus tard dans la semaine, il n'était plus là en effet.
J'ai alors fait le rapprochement.

Peut-être en remorque?
 Nervio, un remorqueur était venu à Port-Vendres, depuis San Carlos (delta de l'Ebre), une trotte...
une paire d'heure au quai Forgas, sur le moment je me suis demandé pourquoi ? et il est reparti le soir-même de nuit, pas pu le voir passer.
D'après les cartes il est passé par Barcelone avant de regagner son port d'attache.

Pour vesselfinder, Mirabella III n'est plus visible sur la carte, et quand on le cherche a son dernier signalement du 21 décembre à Port-Vendres, donc il n'est plus "en ligne" et n'a pas enregistré son départ.


Ps article L'Indép 22 janvier enfin trouvé: http://www.lindependant.fr/2014/01/22/le-mirabella-iii-a-definitivement-largue-les-amarres,1838154.php
C'est bien à Barcelone qu'on l'a emmené, son capitaine ayant "levé le siège " pour embarquer sur un autre navire... sans avoir été payé

2 commentaires:

  1. Certains se conduisent en mer comme de nombreux le font sur la terre ferme en laissant trainer ce dont ils n'ont plus besoin. A la suite des tempêtes les côtes sont jonchés de débris de toute sorte! Hélas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas même besoin des gens de mer pour la polluer

      Supprimer

Merci d'enrichir le sujet si vous en savez plus que moi, y compris pour me signaler des erreurs.
Liens vers autres documents bienvenus.
- les petits bonjours font plaisir aussi !

Et pour ceux qui aimeraient un commentaire sans laisser d'adresse de site (Bien sûr, on peut = sous statut "Anonyme") ça n'empêche pas de signer de votre pseudo ou prénom.
Merci à tous

NB: j'ai choisi la modération des commentaires, suite à spam et autres
... Un peu de patience, dès que je serai avertie du message je le ferai apparaître